• Calendrier Biblique - Le Cœur du Père (2)

    CALENDRIER BIBLIQUE – LE CŒUR DU PÈRE (2)

    Calendrier Biblique - Le Cœur du Père (2)

    Pour ce premier mois de lecture biblique et prière de 2020, nous reviendrons à la découverte du cœur de notre Père céleste et sa relation avec son Fils bien-aimé, Jésus-Christ. Dans cette deuxième étude de la série préparée pour nous par le Pasteur Vincent Esterman"Découvrir le cœur du Père", nous continuerons de lire ensemble les passages qui parlent du "Père" dans l’Evangile de Jean (chapitres 11 à 16), et chaque verset qui mentionne "le Père" sera commenté par Vincent.

     

    CALENDRIER BIBLIQUE – LE CŒUR DU PÈRE (2)

    Calendrier Biblique - Le Cœur du Père (2)

    Pour ce premier mois de lecture biblique et prière de 2020, nous reviendrons à la découverte du cœur de notre Père céleste et sa relation avec son Fils bien-aimé, Jésus-Christ. Dans cette deuxième étude de la série préparée pour nous par le Pasteur Vincent Esterman, "Découvrir le cœur du Père", nous continuerons de lire ensemble les passages qui parlent du "Père" dans l’Evangile de Jean (chapitres 11 à 16), et chaque verset qui mentionne "le Père" sera commenté par Vincent.

    Si vous découvrez cette série aujourd’hui, je vous encourage d’explorer la première étude sur ce thème où Vincent nous aide à connaître la relation entre Jésus et Son Père dans le récit de Jean 1 à 10.

    LE CALENDRIER DE LECTURE BIBLIQUE ET PRIÈRE (31 jours)

    Télécharger « Calendrier-Pere2_jan20.pdf »

    Vous trouverez dans le calendrier de lecture biblique (à télécharger ci-dessus) des passages à lire (individuellement ou en famille) sur le thème du mois. Vous pourrez aussi trouver les versets à lire, avec le commentaire de Vincent Esterman sur le verset clé, sur notre page Facebook, ainsi que des questions de réflexion, et quelques suggestions de sujets de prière.

    Pour ceux qui préfèrent un plan de lecture qui propose des versets bibliques à lire chaque jour de la semaine, vous trouverez dans le calendrier ci-dessus des versets à lire pendant 31 jours (sans date précise ni jour de la semaine), ce qui vous permettra d’utiliser ce plan de lecture pour n’importe quel mois de l’année (avec 31 jours dans le mois, bien sûr !).

    L’avantage de notre calendrier biblique non daté, est de pouvoir choisir la fréquence de lecture pour votre culte personnel ou familial, selon votre programme hebdomadaire. Par exemple, si vous préférez lire 5 passages bibliques durant la semaine, avec la possibilité d’un culte de famille le samedi (ou le jour qui convient le mieux à votre programme) et le dimanche comme jour de repos, alors vous pourrez suivre ce plan de lecture à votre rythme. Cela vous permettra de terminer l’étude de tous les passages bibliques proposés en 6 semaines, plutôt qu’un mois.

    Si tous les membres de la famille suivent le même plan de lecture et prière, je vous conseille d’imprimer une copie du plan de lecture par personne, avec le modèle du journal spirituel (voir ci-dessous) approprié à l’âge et aux capacités spirituelles de chacun. 


     LE JOURNAL SPIRITUEL

    Calendrier Biblique - Le Cœur du Père (2)

    Image

    Avec l’aide d’un journal spirituel, chaque membre de la famille pourra lire le passage biblique du jour, ainsi que les commentaires du Pasteur Vincent sur les versets qui parlent du "Père". Ensuite, vous pourrez répondre aux questions de réflexion dans le journal et écrire le(s) verset(s) clé(s) du passage. Prenez le temps d’en discuter ensemble lors d’un repas en semaine ou lors de votre culte familial (selon votre programme hebdomadaire).

    En lien avec notre thème, Découvrir le Cœur du Père, nous vous proposons un modèle de journal spirituel (à télécharger ci-dessous) avec des questions de réflexion appropriées aux passages bibliques. Lors de votre culte personnel autour de ce thème, n’oubliez pas de vous tenir à part afin de passer du temps dans la louange et l’adoration du Père céleste. Développer une relation d’intimité avec le Père ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut prendre du temps loin des distractions du monde pour L’écouter et Lui parler…un vrai cœur-à-cœur entre le Père et son enfant tant aimé.

    Télécharger « Questions lecture Bible_Pere_MC.pdf »

    Bonne découverte !


      A LA DÉCOUVERTE DU CŒUR DU PÈRE (JEAN 11 à 16)

    Calendrier Biblique - Le Cœur du Père (2)Dans le préambule de la première étude de cette série, "Mon expérience du cœur du Père", le Pasteur Vincent Esterman a partagé avec nous les raisons pour lesquelles il a commencé sa recherche dans les Ecritures afin de découvrir le cœur du Père - ses sentiments et ses expressions d’amour envers son Fils unique et aussi envers nous, ses fils et filles adoptifs, car c’était par amour pour chaque être humain que le Père a fait le sacrifice ultime d’envoyer Jésus à la croix. Ce désir dans le cœur de Vincent d’approfondir sa relation d’intimité avec Dieu en tant que Père est venu à la suite d’une expérience qu’il a vécue dans la présence de Dieu qui l’a bouleversé et l’a conduit à chercher à mieux connaître son Père qui est dans les cieux. Vous pouvez lire son témoignage ICI.

    Vincent nous invite à partir avec lui à la recherche du cœur de notre Père céleste à travers du récit de Jean, le disciple bien-aimé de Jésus :

    "J’ose espérer que ce voyage dans les profondeurs du cœur du Père, s’Il nous le permet, nous conduira vers une relation d’intimité avec "Notre Père qui [est] aux cieux..."


     Jour 1 - Jean 11.41-42

    Calendrier Biblique - Le Cœur du Père (2)

    Image

    Lecture Biblique : Jean 11.38-44

    Verset clé : Jean 11.41-42

    41 Ils ôtèrent donc la pierre. Et Jésus leva les yeux en haut, et dit : Père, je te rends grâces de ce que tu m'as exaucé.

    42 Pour moi, je savais que tu m'exauces toujours; mais j'ai parlé à cause de la foule qui m'entoure, afin qu'ils croient que c'est toi qui m'as envoyé.

    Réflexions de Vincent :

    "Toujours ? Exaucé toujours ?"  J’aimerais ça, moi ! Je serais insupportable ! Il y aurait tellement de choses que je demanderais. Je ne ferais que ça. La réalité, pour ce fils que je suis, est que je suis loin des 100% de réussite ! Mais je suis à 100% d’y croire lorsque je demande quelque chose au Père. Si ce n’était pas le cas, je ne demanderais pas.

    Ce n’était pas rien, ce que Jésus avait demandé : la résurrection d’un corps mort, et en pleine décomposition compte tenu de la chaleur en Palestine, quatre jours après la mort de Lazare ! Quand Jésus a remercié le Père pour le miracle, il n’y avait aucune indication que la résurrection avait déjà eu lieu ! La prière par la foi, c’est ça ! Jésus l’avait enseigné en Marc 11.23 : "(…) mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir." Quand Jésus a lancé l’ordre à Lazare de sortir de sa tombe, heureusement pour Jésus (et pour Lazare) que le mort est bien sorti !  Le contraire aurait été plutôt gênant ! 

    Un fils doit avoir cette confiance absolue que son Père céleste l’entend et l’exauce, sinon c’est une demande sans valeur, pour la forme, pour se donner bonne conscience. Ce n’est pas la prière qui reçoit l’exaucement, mais c’est la foi qui s’exprime à travers la prière. Si ce n’était pas le cas, les païens recevraient beaucoup plus du Père que moi, parce qu’ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés (Matthieu 7). Alors je cherche le 100%. Je suis 100% sûr que Dieu m’entend. Je suis 100% sûr que les promesses du Père sont pour moi. Je suis 100% dans l’action de grâces à mon Père céleste pour ses exaucements. Ce n’est déjà pas mal, non ? Mais je dois vous avouer que je suis plutôt content que, pour Lazare, ce soit Jésus qui soit devant sa tombe plutôt que moi !


     Jour 2 - Jean 12.26 

    Calendrier Biblique - Le Cœur du Père (2)

     Image 

    Lecture Biblique : Jean 12.25-26

    Verset clé : Jean 12.26

    Si quelqu'un me sert, qu'il me suive ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un me sert, le Père l'honorera.

    Réflexions :

    Honoré par le Père...je veux ça moi ! J’ai vu une photo de quelqu’un qui a été décoré par le Premier Ministre pour n’avoir rien fait ! Ce n’est pas vraiment qu’il n’avait rien fait, mais ce qu’il avait fait ne méritait tout de même pas les honneurs de la France ! Le Père ne distribue pas les honneurs si facilement. Il faut le mériter par des actes de dévouement, de courage et de bravoure sur toute une vie. Avec Dieu on n’accorde pas la Légion d’honneur à l’âge de 30 ans si la personne est toujours en vie ! Non, c’est au regard de toute sa vie !

    Quelles sont les conditions pour être honoré du Père ? Trois choses : suivre Jésus, être à la bonne place avec lui et le servir, et c’est alors qu’une cérémonie au palais du Père céleste pourra avoir lieu ! Mais ce programme n’est pas si simple que ça ! Il faudra aller jusqu’au bout !  "Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement", dit le sage. Sinon, ce serait comme un jeune lors d’un entretien d’embauche, qui, lorsque le recruteur lui pose la question, "Quelles sont vos diplômes universitaires ?" répond, "J’ai un BAC + 3½". Il ne l’a pas complété !

    Finalement, on ne sert pas Jésus pour être honoré du Père, mais c’est quand même une belle chose qui nous attend !


     Jour 3 - Jean 12.27-28

    Calendrier Biblique - Le Cœur du Père (2) 

    Lecture Biblique : Jean 12.27-30

    Verset clé : Jean 12.27 (PDV)

    27 Maintenant, mon cœur est troublé. Est-ce que je vais dire : “Père, sauve-moi de ce qui va arriver en ce moment” ? Mais c'est pour cela que je suis venu, pour ce moment.

    Réflexions :

    J’ai déjà fait une prière comme ça, moi : "Père, sors-moi de cette galère !" Mais Jésus était en plein dilemme, et il savait que le Père ne pouvait pas exaucer une telle prière, parce que son plan du salut dépendait justement de cette heure. Ce serait un exemple de ce que j’appelle une prière "souci". Le stress de la vie produit un cri vers Dieu et on met un "Amen !" au bout. On pense avoir prié mais, en fait, on a angoissé "chrétiennement" ! Jésus était tenté de prier cette prière mais il y a renoncé parce que, comme nous l’avons vu dans Jean 10 :41,42, le Père l’exauce toujours, et, s’il avait fait cette prière et que le Père l’avait exaucé, pour nous "c’était fichu !"  Pas de salut, pas de pardon, pas de vie éternelle. Heureusement, fort heureusement, Jésus a décidé de ne pas prier cette prière !

    Mais le principe d’être délivré par le Père d’une mauvaise situation, est intéressant. Paul nous parle d’un mauvais jour (Ephésiens 6) Il demande aux Chrétiens de résister dans le mauvais jour !  Dans la vie, il existe de tels jours où tout va mal, où les nouvelles sont mauvaises, les gens sont mauvais, les circonstances sont mauvaises ! Dans ces moments difficiles, il faut se rappeler que le mauvais jour, comme tous les jours, n’a que 24 heures ! Ensuite vient un jour nouveau. Le Père nous délivre du mauvais jour en nous donnant un jour nouveau. Après la mort vient la résurrection !

    Donc quand l’heure est mauvaise, comme pour Jésus, il ne faut pas reculer. Il faut se dire : "Allez, on y va !" La fin de l’histoire en vaut la peine !

    ♦   ♦   ♦   ♦   ♦

    Calendrier Biblique - Le Cœur du Père (2)

    Image

    Verset clé : Jean 12.28 (PDV)

    28 Père, glorifie ton nom ! Et une voix vint du ciel : Je l'ai glorifié, et je le glorifierai encore.

    Réflexions :

    Depuis le début de ce projet, celui de commenter tous les versets qui parlent du Père dans les Evangiles, j’attendais celui-ci avec impatience. C’est mon verset à moi ! Dieu me l’a donné quand je suis venu à l’Île de la Réunion pour commencer un travail d’implantation d’églises. C’est la troisième fois que le Père parle d’une façon audible du haut du Ciel. Mais contrairement aux autres fois, cette fois c’est en réponse à une prière de Jésus. En tant que Chrétien nous avons mis l’accent sur le nom de Jésus, à juste titre. Mais dans notre désir d’élever le nom de Jésus, peu ont remarqué que Jésus a voulu, lui, élever le nom du Père. Aux disciples qui lui demandaient de leur apprendre à prier il a répondu, "Quand vous priez dites : Notre Père qui es aux cieux, que TON nom soit sanctifié." …le nom du Père ! Et la prière de Jésus dans ce verset : "Père, glorifie TON nom" ! Le Père répond qu’il a déjà glorifié son nom et qu’il recommencera.

    Cette promesse, je me l’approprie dans mon travail d’implanteur d’églises, étant donné que par le passé, j’ai vu le Père à plusieurs reprises "glorifier son nom". Combien il est important d’avoir des promesses de Dieu ! Elles sont comme le "GPS" – on est en chemin, on sait où on va mais on n’est pas encore arrivé. C’est la voix du Père qui nous guide, et non celle d’une dame anonyme dans un boîtier, qui nous ordonne "Dans 300 mètres, tournez à gauche" ! En tant que Chrétien, on ne peut pas être comme le chauffeur de car à l’étranger qui annonce à ses passagers touristes : "J’ai de bonnes nouvelles et de mauvaises nouvelles. La bonne nouvelle est qu’il n’y a pas d’embouteillages, la circulation est fluide et nous faisons bonne route, mais la mauvaise nouvelle est que nous sommes complètement perdus." !

    Le Père me promet à nouveau de glorifier son nom. Je reçois pleinement cette promesse dans le cadre de mon appel en tant que semeur du grain de sénevé, la plus petite des graines qui devient la plus grande des plantes. Je travaille dans la petitesse avec la promesse de gloire et je vois le Père glorifier son nom. C’est passionnant comme vie ! C’est mon verset à moi ! Si le Père te le donne aussi, alors seulement, j’accepterai de le partager avec toi !


     Jour 4 - Jean 12.49-50

    Calendrier Biblique - Le Cœur du Père (2)

    Image

    Lecture Biblique : Jean 12.44-50

    Verset clé : Jean 12.49 (FC)

    En effet, je n'ai pas parlé de ma propre initiative, mais le Père qui m'a envoyé m'a ordonné lui-même ce que je devais dire et enseigner. 

    Réflexions :

    Jésus donne à son Père deux titres. Il y a évidemment "le Père céleste", mais il y a également "le Père qui m’a envoyé", une phrase qui revient à plusieurs reprises dans la bouche de Jésus. Le Père envoie les fils, ils ont une mission à accomplir, un message à annoncer. Il peut utiliser des personnes qui ne sont pas des fils, mais il ne les envoie pas. Il veut être parfaitement représenté et personne ne peut faire cela mieux qu’un fils.

    La question de la succession d’un pasteur "longue durée" d’une église est délicate. Les successions les plus réussies sont celles où le fils reprend la responsabilité de l’église après son père. J’ai un ami pasteur en Australie qui, en fait, est le successeur de l’église que Denise et moi avons implantée en 1980. C’était notre première église. Mon ami était pasteur de cette église pendant plus de 20 ans, mais quand le temps fut venu de passer la main, le père a "envoyé" son fils. Pendant deux ans, ils ont préparé cette transition, accompagnée d’un consultant d’églises, pour apporter une vue extérieure dans la préparation. Aujourd’hui, le fils, que j’ai connu enfant, est le pasteur de cette belle église. La succession s’est faite dans la douceur, dans la confiance et dans la bénédiction.

    Ce n’était pas le cas pour une autre église que nous avons implantée. J’ai confié la responsabilité à quelqu’un que je croyais connaître. On s’est préparé pendant plusieurs mois et je pensais qu’il conduirait l’assemblée dans la même vision. Il n’en était rien. Une fois en place, le nouveau pasteur n’a plus voulu de contact avec moi en tant que fondateur. L’église a connu une forte baisse. Celui que j’ai envoyé n’était pas un fils. Je l’ai beaucoup regretté.

    La morale de cette histoire : quand il vous faudra envoyer quelqu’un avec un message à annoncer et une responsabilité à assumer, n’envoyez qu’un fils fidèle ! Le Père céleste ne pouvait confier le salut de l’humanité à personne d’autre que son propre Fils.

    ♦   ♦   ♦   ♦   ♦

    Verset clé : Jean 12.50 (FC)

    Et je le sais : ce qu'il ordonne produit la vie éternelle. Ainsi, ce que je dis, je le dis comme mon Père me l'a ordonné.

    Réflexions :

    Il y a "dire" et "dire comme". Répéter le contenu d’un message c’est une chose, mais transmettre ce message comme il a été donné, demande une vraie connaissance de celui qui a donné le message. Dans ce voyage biblique à la recherche d’une meilleure connaissance du cœur du Père céleste, une chose en particulier ressort, qui m’étonne…l’émotion du Père ! Pourtant j’avais déjà été éveillé à une certaine intensité de l’amour du Père.  "Car Dieu a TANT aimé le monde" (Jean 3.16) ; "Mais Dieu qui est RICHE en miséricorde, à cause du GRAND amour dont il nous a aimé." (Ephésiens 2.4) ; "Voyez QUEL amour le Père nous a témoigné" (1 Jean 3.1).

    Je découvre le Père très affectueux dans son amour, je le trouve avec une grande fierté pour son Fils, le Père éprouve de la peine, il peut se réjouir profondément, il peut réagir avec indignation, il peut même connaître l’angoisse si nous comprenons la parabole de la drachme perdue ! Son message à l’homme n’est pas envoyé par un SMS ou MMS. Il est envoyé, porté par un Fils qui connaît intimement le Père. Il transmettra le message non seulement dans son contenu, mais avec toute la passion et l’émotion du Père. Oui, le message de l’Evangile n’est pas une explication théologique ! C’est le cri d’un père qui veut sauver son fils qui se noie. Il n’est pas là pour lui reprocher de ne pas l’avoir obéi, il n’est pas là pour lui dire ce qu’il aurait dû faire pour prévenir cette noyade. La seule chose qui compte pour le moment c’est de sortir le fils de l’eau, le sauver ! Vous pouvez imaginer la scène. Quelle intensité, quelle émotion dans cet acte de sauvetage ! Jésus n’a pas simplement dit le message, il l’a "dit comme".

    Il y avait un couple dans notre communauté en Australie qui s’est converti avec moi, un couple simple, tous les deux ouvriers dans une usine. Un jour après une réunion on parlait, et ils m’ont dit quelque chose qui m’a surpris et qui reflétait ce que j’avais déjà remarqué dans mes auditoires. Ils m’ont dit, "Tu sais Vincent, les moments qu’on aime surtout dans tes prédications, c’est quand tu te fâches et que tu tapes sur le pupitre !" Que me disaient-ils ? Ils veulent de l’émotion dans le message. Alors je les ai écoutés. Je ne veux pas seulement "dire" mais "dire comme", alors je tape sur les pupitres !


    Jour 5 - Jean 13.1

    Calendrier Biblique - Le Cœur du Père (2)

    Lecture Biblique : Jean 13.1

    Verset clé : Jean 13.1

    Avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde au Père, et ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, mit le comble à son amour pour eux.

    Réflexions :

    "Passer de ce monde au Père", quel contraste ! Quand Jésus a fait le voyage "aller", cela demandait une énorme adaptation : d’être l’égal du Père dans l’atmosphère pure du Ciel, il subit l’humiliation en devenant un homme dans ce monde sale, poussiéreux. Pendant 33 ans il était loin du Père. Le Père lui manquait. Il est vrai que Jésus montait dans la montagne la nuit pour prier le Père et, il avait une réelle communion avec le Père pendant son séjour parmi nous. Mais ce n’était pas pareil. Il se languissait de ce jour où l’heure serait venue de retrouver le Père. Si le voyage "aller" demandait une adaptation, le retour le demanderait aussi !

    Cela me fait penser à une sensation particulière que j’ai éprouvée pendant les deux années où j’étais dans un séminaire avec 80 autres séminaristes. Pendant plusieurs mois de suite, nous étions coupés de nos familles, de nos amis, de notre environnement normal. Nous étions dans un autre monde qui demandait une réelle adaptation. Deux fois dans l’année nous rentrions chez nous. Je me souviens qu’alors je regardais tout autour de moi différemment. Pourtant rien n’avait changé, mais moi j’avais changé par rapport à ce monde !

    Le Jésus qui est remonté vers le Père n’était plus le même que celui qui était descendu du Père. Son expérience sur la terre faisait en sorte que sa vie au Ciel serait différente. Il est revenu glorifié et même sa relation avec le Père a changé après son acte courageux, salutaire. Cette période d’absence a été un passage difficile, non seulement pour Jésus mais également pour le Père qui suivait tout ce que vivait le Fils de très près. Je peux imaginer encore une fois, l’émotion des retrouvailles et l’honneur qu’a accordé le Père à son Fils !

    J’attends le jour où, moi-même, je vivrai ce même moment intense avec le Père.


    Calendrier Biblique - Le Cœur du Père (2)N’oubliez pas que vous pourrez aussi trouver les versets à lire, avec le commentaire de Vincent sur le(s) verset(s) clé(s) du jour, sur notre page Facebook, ainsi que des questions de réflexion liées aux versets, et quelques suggestions de sujets de prière.

    Vous trouverez tous les calendriers de lecture biblique précédents dans la rubrique Culte de Famille


     ABONNEZ-VOUS POUR NE RIEN MANQUER !

    La Rentrée - Lecture et Prière (2)

    Pour ne rien manquer, nous vous encourageons à vous abonner au blog afin d’être informés systématiquement lorsqu’un article sera publié ou lorsqu’un événement sera annoncé. 

    ⇒ Ajoutez votre adresse e-mail à la boîte d'inscription ci-dessous puis cliquez sur "M'inscrire".

    ⇒ N’oubliez pas de confirmer votre inscription dans l’email que vous recevrez par la suite.

    ⇒ En tant qu’abonné(e), vous pourrez recevoir gratuitement des ressources (leçons bibliques, aides-visuelles, formations, etc.) qui ne sont pas disponibles au grand publique.

      


      

    Nous Suivre 

    Contact

    Nous Suivre 

    Facebook 

    Nous Suivre

    Pinterest

     

    Vous aimerez aussi :

    Calendrier Biblique - Le Cœur du Père (1)

    Calendrier - Le Cœur du Père (1)

     

    « Les JEUX du JEUDI - NOEL (5)Evénements Monos-Connexion 2020 - Dates à Retenir »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :