• Connecter le Coeur de l'Enfant à Dieu (2)

    CONNECTER LE CŒUR DE L'ENFANT A DIEU (2)

    Connecter le Coeur de l'Enfant à Dieu (2)Dans cette deuxième partie de l'article basé sur mon enseignement de novembre 2017 pour la Matinée Monos-Connexion, vous découvrirez le miracle que Dieu a fait pour un jeune garçon, ainsi que l'impact de ce miracle sur la réceptivité et la foi des enfants et adultes qui en étaient témoins.

    Lorsque j’ai expliqué que l’amour de Dieu est démontré quand il nous guérit, au lieu d’utiliser un objet symbolique, j’ai demandé à un enfant de s’approcher qui avait besoin d’être guéri d’une douleur n’importe où dans son corps, quelque chose de mesurable que nous pouvions savoir immédiatement était parti à la suite de notre prière.

     

    CONNECTER LE CŒUR DE L'ENFANT A DIEU (2)

    Connecter le Cœur de l'Enfant à Dieu (1)

     

    Soyez Remplis du Saint-Esprit (1)Enseignante par métier, Linda Clément a plus de 25 ans de ministère auprès des enfants et d'accompagnement auprès de personnes de tous âges. Elle a une passion pour montrer comment capter les communications diverses du Seigneur en vivant dans Sa présence d'amour tous les jours…afin de devenir un instrument de Sa puissance pour les autres au travers de conversions, de guérisons et de délivrances. Elle fait partie de l’équipe de Monos-Connexion à Paris depuis plusieurs années.

    L’équipe de Monos-Connexion tient à remercier très chaleureusement Rima Surville pour la traduction de l'article de Linda. 


    Dans cette deuxième partie de l'article basé sur mon enseignement de novembre 2017 pour la Matinée Monos-Connexion, vous découvrirez le miracle que Dieu a fait pour un jeune garçon, ainsi que l'impact de ce miracle sur la réceptivité et la foi des enfants et adultes qui en étaient témoins.

    L'AMOUR DE DIEU GUÉRIT 

    Connecter le Cœur de l'Enfant à Dieu (1)

    Image

    Lorsque j’ai expliqué que l’amour de Dieu est démontré quand il nous guérit, au lieu d’utiliser un objet symbolique, j’ai demandé à un enfant de s’approcher qui avait besoin d’être guéri d’une douleur n’importe où dans son corps, quelque chose de mesurable que nous pouvions savoir immédiatement était parti à la suite de notre prière.

    Pourquoi faire cela devant tout le monde ? Et si le garçon n’était pas guéri ? Sans la foi qui est décrit dans Hébreux 11.1 "une démonstration de celles qu’on ne voit pas", il est impossible de plaire à Dieu. Pendant des années j’ai cru intellectuellement que Dieu guérit, mais maintenant je comprends que la foi authentique est obéissante. Quand j’impose les mains aux étrangers dans les rues ou un membre non-croyant d’une famille, ou d’un voisin sceptique, je prends des risques par simple obéissance à faire ce que Jésus nous a demandé et équipé à faire. Dieu me rencontre là : il met du courage dans mon cœur chaque fois que je démontre son amour. Le Royaume n’est pas que des paroles mais de la puissance !

    La salle était complètement immobile, personne n’osait lever sa main. Mais pourtant on savait que plus d’un enfant vivait dans la souffrance dans ce groupe. Ensuite un groupe de garçons a commencé à montrer du doigt un garçon parmi eux, le pressant et le poussant à s’avancer jusqu’à ce qu’il le fasse. Nous l’avons applaudi et nous l’avons accueilli avec un câlin ! Bienvenu, mon brave garçon ! Il souffrait depuis quelque temps d’une douleur intense aux genoux.

    Tous les yeux  braqués  sur nous, j’ai pris la main d’un enfant, j’ai posé la mienne par-dessus et nous avons ensemble posé nos mains sur le genou du garçon. La bible dit clairement que nous avons tous l’autorité sur la maladie et les démons, mais Jésus ne nous a pas laissé avec une seule façon de commander la guérison, nous devons suivre sa directive pour chaque personne. Dans ce cas, j’ai eu la simple impression d’approcher le garçon comme je l’ai fait, en disant : "Merci Seigneur pour ta présence et pour ta mort sur la croix. Merci pour ton Esprit Saint qui est parmi nous maintenant. Dans le nom de Jésus, je commande aux ligaments, aux jointures, et toute matière dans ce genou d’être guéris et libérés de toute douleur." Nous avons gardé nos mains posées au même endroit pendant peut-être une minute. Tout autour de moi, je savais qu’il y avait des cœurs croyants qui priaient dans un même accord.

    Nous avons enlevé nos mains et j’ai demandé au garçon, "Comment te sens-tu ? Peux-tu faire quelque chose avec ton genou qui aurait été difficile avant qu’on prie pour toi ?"

    Il pliait sa jambe de haut en bas quand son sourire a éclaté.  il a annoncé.

    "Ça va beaucoup mieux !"  À cet instant les enfants qui étaient au premier rang se pressaient d’approcher pour mieux voir, et un grondement d’excitation a chargé la salle.

    J’ai demandé.  "À quel point ça va mieux ?"

    Il a réfléchi une seconde... "80 pourcent !" répondit-il avec certitude. Je pouvais voir l’excitation dans la salle. Allez Jésus !

    J’ai remis nos mains sur le genou du garçon. "Seigneur Jésus tu es fantastique ! Merci, Merci ! Maintenant je déclare une guérison à 100 pourcent, plus de douleur, la restauration complète de ce genou !"

    Maintenant plusieurs mains se sont levées pour la guérison, à tel point que nous avons commencé à regrouper les enfants avec un adulte, demandant aux enfants de prier les uns pour les autres en se basant sur ma démonstration. Avant même que nous ayons eu tous les enfants groupés et commencé à prier, la guérison éclatait partout dans la salle ! Je pouvais entendre l’excitation mais je ne comprenais pas pourquoi jusqu’à ce qu’un garçon court vers moi pour me dire qu’il pouvait entendre de son oreille, plus de douleur ! Personne n’avait posé les mains sur lui ! La toux, diverses douleurs corporelles étaient guéries chez les enfants et les adultes, plus que nous aurions pu compter !

    Le temps dans sa présence que j’avais soigneusement programmé a été submergé avec un déversement de l’amour de Dieu, au-delà de ce j’aurais pu imaginer. Les enfants et les adultes partout dans la salle faisaient une rencontre avec Lui. Pourquoi Jésus agit-il par la guérison ? Elle révèle l’amour du Père, elle révèle son Royaume. Son amour peut être ressenti, vu, entendu et vécu intuitivement ! Ce n’est plus simplement quelque chose dont on parle ou dont on chante ou l’objet d’une activité manuelle. Toutes ces choses ont leur place ! Mais ce matin en Inde, son amour a été rendu visible dans la guérison d’un garçon. Et il y avait beaucoup de cœurs affamés, croyants, qui attendaient seulement de recevoir de la part du Père.

    Le cœur d’un enfant touché par Dieu de cette manière va changer le monde. Cet enfant sera prêt à mourir pour son Dieu !

    L'AMOUR DE DIEU DIT QUE TU ES IMPORTANT(E)

    Connecter le Coeur de l'Enfant à Dieu (2)

    Pour semer les graines de l’identité des enfants en tant que fils et filles du Roi, je veux toujours trouver un rôle spécial dans mes leçons ou mes clubs pour autant d’enfants que possible. C’était une graine particulièrement importante à semer en Inde où l’on dit : "Il vaut mieux être une vache qu’un enfant". Donner une voix et une valeur à ces petits en particulier, tous issus de la caste "intouchable" où ils subissent le rejet quotidiennement, était particulièrement important pour le Seigneur. C’était encore une autre façon pour lui de montrer son amour, et de les conduire à une relation avec lui.

    Avant le début du programme, j’ai cherché les plus grands parmi les enfants pour faire partie de notre équipe de lecteurs de la Bible. J’avais écrit sur de jolies cartes la référence du verset pour chaque lecteur, en y ajoutant mes remerciements et mes encouragements. Chaque matin à 6h30, ils se rassemblaient dans la cour en attendant fièrement, Bible en main, ayant marqué l’endroit où se trouvaient les versets écrits sur leurs cartes. C’était une idée si simple, mais quand j’ai vu leurs visages impatients, se sentant valorisés en se voyant confier un rôle, mon cœur s’est brisé. Parfois ça demande tellement peu pour impacter le cœur d’un enfant ! Pouvez-vous inclure dans vos programmes des façons simples pour construire l’identité de vos enfants qui les mèneront jusqu’au cœur du Père ? Vous feriez quelque chose de très précieux pour l’enfant et pour le Seigneur.

    Pendant le programme nous avions parmi nous un groupe d’enfants adorables de 5-6 ans. Ils étaient tous assis par terre sur le devant, les garçons d’un côté et les filles de l’autre, c’était la coutume. Si seulement je pouvais tous les faire asseoir sur mes genoux pour les prendre dans mes bras ! Même s’ils étaient étonnamment disciplinés à pouvoir s’asseoir et se concentrer, j’étais sensible à leurs besoins innés de gribouiller et de se tortiller et de  bouger ! Notre programme devait inclure les 200 enfants âgés de 5 à 16 ans, donc le défi pour notre équipe consistait à s’assurer que tout le monde avait quelque chose à son niveau.

    Aucun problème ! Notre équipe d’adultes était petite, donc nous avons amené tous les petits sur le devant avec nous pour former notre équipe de louange. Imaginez le cœur du Seigneur en les voyant danser devant lui ! Il aime tellement leur spontanéité et leurs cœurs ouverts. Cela nous a tous permis de se relâcher et je crois vraiment que leur esprit a été conduit dans une intimité avec le Seigneur qui aurait un impact durable dans leurs vies.

    Un matin j’ai raconté l’histoire de Jésus se faisant baptiser, et comme nous l’avons fait avec chaque histoire, tout le monde a joué un rôle dans la mise en scène de l’histoire. Cela est plus difficile à faire avec certaines histoires que d’autres, mais avec une certaine créativité, une bonne partie de l’histoire peut être racontée de cette façon. Pourquoi faire ceci ? Bien sûr il y a beaucoup de bonnes manières de raconter des histoires, mais j’aime promouvoir la nature prophétique de la Bible - ce que Jésus a fait pour un, il le fera pour les autres. Lorsqu’un enfant rentre à l’intérieur d’un personnage d’une histoire, son esprit ressent une dimension au-delà de ce qu’il expérimenterait simplement en écoutant.

    SE METTRE DANS LA PEAU DE ZACHÉE 

    Connecter le Coeur de l'Enfant à Dieu (2)

    Par exemple, pour un grand groupe l’année dernière, j’ai raconté l’histoire de Zachée. Un garçon a pris le rôle de Jésus et un autre de Zachée, tandis que les enfants étaient la foule qui attendait de voir Jésus. J’ai conduit le garçon qui jouait Zachée dans ses actions, mais surtout dans sa façon d’imaginer ses émotions et ses pensées alors qu’il était perché dans l’arbre pour avoir un aperçu de Jésus, puis de l’aider à ressentir l’émotion quand il a eu le premier contact avec les yeux aimants de Jésus. Je n’ai pas chuchoté au garçon pendant que je le guidais, je parlais assez fort pour que tous les enfants l’entendent, plongeant ainsi tout le monde dans l’histoire. J’ai conduit d’une manière assez théâtrale ce moment de transformation, en encourageant la foule à exprimer leur ferveur de voir ce Jésus faiseur de miracles, ainsi que leur mépris pour Zachée.  Mais le profond silence qui régnait dans la salle lorsque Jésus leva les yeux vers Zachée témoignait de leur implication : tous les regards étaient fixés sur Jésus et Zachée. Je voyais bien voir que Dieu parlait profondément à beaucoup de cœurs ce jour-là.

    Pour raconter l’histoire du baptême de Jésus, nous avions besoin d’enfants pour jouer le rôle Jésus, la voix de Dieu, Jean Baptiste, l’Esprit Saint qui apparaissait comme une colombe, les pharisiens réprimandés par Jean-Baptiste, la foule venant se faire baptiser…et même si la Bible ne le spécifie pas, on pouvait s’imaginer que des membres de la famille ou des amis étaient venus juste pour regarder. Parfois, j’utilise des accessoires simples, comme une ceinture pourpre à mettre autour de la taille de Jésus, ce que les enfants aiment, mais ce n’est pas nécessaire. Soyez simple, que le Saint Esprit puisse faire son œuvre !

    Nous avons mis les enfants en place puis j’ai raconté l’histoire, en guidant les enfants dans leurs différentes actions, en leur faisant répéter les quelques lignes de dialogue quand il le fallait. J’ai parlé aux enfants jouant le rôle de la foule, les faisant imaginer des émotions qu’ils pourraient ressentir, les encourageant à les démontrer. J’ai fait grimacer les pharisiens, secouer la tête. Vous voyez ? Honnêtement, il ne pourrait pas y avoir une façon plus simple de produire ce que je vois systématiquement : les enfants s’animent ! Il y a beaucoup de rires, il y a un excellent jeu de rôle, il y a des silences émotionnels, et tout au long de cette mise en scène, leur participation est évidente. Tel était le cas ce matin-là.

    Après avoir raconté l’histoire de cette façon, quelque chose que je fais souvent, c’est de prévoir quelques activités de groupes, mais cette fois-ci, j’ai simplement remercié le Saint Esprit, proposant un temps de silence, les yeux fermés, pour le laisser remplir nos cœurs. Je pensais que cela pourrait durer 5 minutes tout au maximum. Après 20 minutes, les enfants et les adultes étaient toujours assis ou agenouillés, les yeux fermés, certains avec les mains levées. La présence du Seigneur était si pesante, le silence si profond. Nous laissions simplement Dieu être Dieu.

    Parce que le déjeuner attendait, certains ont commencé à partir avec leur groupe, mais beaucoup sont restés, à ma grande surprise. Les membres de l’équipe parlaient aux enfants et les prenaient dans les bras, et à un moment donné, j’étais entourées de petites filles pour un câlin de groupe. Elles étaient si débordantes de joie et d’affection, j’ai pu comprendre ce qu’elles avaient vécu ! Une petite fille, rayonnante, touchant son cœur encore et encore, me dit : "Heureuse, heureuse, je me sens heureuse !" Une autre m’a dit qu’elle avait vu des gouttes de pluie tomber sur elle quand elle invitait le Saint Esprit qui se transforma ensuite en gouttes dorées tombant sur elle et sur tout le monde. Tout en regardant autour de moi, remplie de gratitude pour ce que le Seigneur faisait, j’ai vu que la pièce était un véritable festival d’amour.     

    Vous savez, j’enseigne souvent sur les différentes façons dont Dieu parle. J’avais en fait prévu de le faire avec ce groupe ce jour-là et plus tard dans l’atelier d’art prophétique. J’en parlerai plus à notre prochaine rencontre. Mais remarquez : ce matin-là il m’a simplement demandé de lui donner du temps. L’Esprit était en avance sur tout ce que je pensais avoir enseigné ou créé. Il connaissait leur cœur, bien sûr.


     Lors de notre prochaine "Matinée Monos-Connexion" (le samedi 7 Avril à Paris), je parlerai de deux autres ponts pour la connexion entre les enfants et Dieu - l’art prophétique et la prière d’écoute, que j’ai utilisés avec des enfants en France et dans notre programme récent en Inde. Certains des liens les plus profonds que j’ai pu voir avec les enfants se produisent à travers ces simples rencontres.


     MATINÉE MONOS-CONNEXION

    Matinée spéciale pour parents et ministères parmi les enfants

    Connecter le Cœur de l'Enfant à Dieu (1)

    SAMEDI 7 AVRIL 2018

    9h30 à 12h30

    Eglise Foi, Espérance et Amour

    30 rue des Vinaigriers

    75010 Paris

    (Métro : J. Bonsergent)

    Thème : " Connecter le Cœur de l'Enfant à Dieu (2) " 

    Linda continuera son enseignement sur l'importance d'aider l'enfant à vivre des expériences réelles et profondes de l'amour du Père. 

    Vous trouverez toutes les informations concernant cette matinée ICI.

    Date limite d'inscription :  3 Avril 2018

    RSVP auprès de Wendy au 06 22 49 70 41

    ou par e-mail (cliquer sur le lien)

    Cette matinée est pour vous !

    Venez avec votre équipe de moniteurs pour être motivés, inspirés et encouragés dans la présence du Seigneur !

    Merci de nous aider à faire connaître cet événement en invitant vos amis moniteurs/monitrices par tous les moyens possibles (Facebook, SMS, email, etc.)

     

    Nous Suivre 

    Contact

    Nous Suivre 

    Facebook 

    Nous Suivre

    Pinterest


    Vous aimerez aussi
     :

    Connecter le Coeur de l'Enfant à Dieu (2)Connecter le Cœur de l'Enfant à Dieu (1)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « De la CRÈCHE à la CROIX - Lecture et Prière (5B)Calendrier Biblique - De la CROIX à la GLOIRE ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :